Chine : un robot réussit avec brio le concours de médecine

Chine : un robot réussit avec brio le concours de médecine

Xiaoyi s’est entraîné pendant un an pour assimiler les connaissances nécessaires. Il ne sera pas médecin, mais il assistera les généralistes à l’hôpital.

Ils jouent au foot, font des saltos arrière et réussissent même à passer des concours. Les robots voient leurs capacités progresser un peu plus chaque jour. Sciences et Avenir rapporte qu’en Chine un robot a réussi à passer le concours d’entrée en école de médecine, relayant une information du site China Daily. Xiaoyi, nom qui signifie « petit docteur », est né d’une collaboration entre l’université chinoise Tsinghua et iFlyTek, une société spécialisée en intelligence artificielle. En août 2017, il a obtenu une note de 456 sur 600 au concours d’entrée de l’école de médecine chinoise, les étudiants doivent atteindre au moins 360 pour rentrer.

La réussite à cet examen, « réputé délicat », précise Sciences et Avenir, est une grande première pour une intelligence artificielle. Pour se préparer, Xiaoyi s’est entraîné grâce à des réseaux neuronaux en utilisant la technique de l’apprentissage profond. Pendant un an, il a avalé 53 ouvrages médicaux, deux millions de dossiers médicaux, un million d’images et pas moins de 400 000 rapports. Le tout sous la supervision de dix personnes. Il a dû apprendre par cœur certaines choses, mais l’enjeu était aussi de permettre à l’intelligence artificielle de comprendre les cas médicaux qui allaient lui être soumis pendant l’examen.
Assister les médecins

Pour autant, Xiaoyi n’a pas fait sa rentrée sur les bancs de la faculté aux côtés des autres étudiants. Le robot doit être lancé commercialement en mars 2018. Il aura pour mission non pas de replacer, mais d’assister les médecins à l’hôpital. En analysant les données des patients, il doit permettre d’accélérer l’établissement d’un diagnostic. Pour Iu Qingfeng, président d’IFlytek, « il y a une pénurie de médecins généralistes dans les zones rurales chinoises. Nous espérons que l’IA aidera à davantage de gens à accéder à de meilleurs soins médicaux. »

Le Point.fr

Related posts

Leave a Comment