Edupol lance la 4e édition du concours de génie…

Edupol lance la 4e édition du concours de génie…

La police communautaire à travers Edupol, unité spécialisée de la Police nationale d’Haïti (PNH) a lancé, jeudi 15 mars, au palais municipal de Delmas, la 4e édition du concours de génie inter-scolaire réalisé avec le support du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) mais aussi d’autres partenaires, a constaté Haiti Press Network.

Seize (16) écoles composées de douze (12) lycées et de quatre (4) collèges participent à ce concours instructif et divertissant. Les adversaires doivent s’affronter en mathématiques, physique, biologie, chimie, philosophie et la culture générale.

Le premier match a mis face à face le lycée Jacques Roumain de Martissant et l’Institution Manitane de Saint-Luc. Il s’est déroulé en présence de l’ex-ministre de L’Éducation nationale, M. Nesmy Manigat, d’un représentant de l’actuel ministre, M. Emmanuel Bernard, des hauts gradés de la PNH, notamment le directeur départemental de l’Ouest, le commissaire Berson Soljour et d’un représentant de Vivario, organisme étranger qui supporte cette initiative depuis déjà trois ans.

Les gagnants recevront des primes comprenant, entre autres, bourses d’études, chèques de 100 000 et de 50 000 gourdes, ordinateurs, tablettes et autres cadeaux, a indiqué à HPN un agent de l’Edupol qui a surtout prodigué des conseils salutaires aux jeunes.

Ce concours, selon les organisateurs, vise à encourager les élèves à s’intéresser à des activités saines, positives et bénéfiques à la société. Il a été mis sur pied pour empêcher aux jeunes écoliers et écolières de se jeter dans la débauche, la délinquance, l’oisiveté et de bien d’autres mœurs de nature négative en dehors des heures de classe.

Au-delà des notions de civisme, de protocole, de vivre-ensemble et de savoir-faire inculquées aux élèves par l’Edupol aux heures de travail sur le terrain, cette activité qui promeut le culte de l’intelligence, invite les jeunes à la recherche et aux choses de l’esprit, a indiqué l’inspecteur Jimmy François, le responsable départemental de la Police communautaire/Edupol.

Plaçant quelques mots au nom du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, le représentant du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), M. Emmanuel Bernard a encouragé les élèves à participer avec plaisir à de telles activités qui, dit-il, se veulent porteuses d’idées saines dans la construction du pays tant rêvé.

« Une telle activité offre aux jeunes la possibilité de faire valoir leurs talents, leurs capacités intellectuelles et leurs savoirs. Ce n’est qu’à travers le livre que les jeunes grandiront », soutient M. Bernard qui salue en passant l’Edupol pour avoir pris une telle initiative.

La police communautaire et sa cellule Edupol, spécialisée dans les interventions au niveau scolaire en qui concerne notamment la consommation de l’alcool, de la drogue, de l’école buissonnière, de la délinquance juvénile, a jugé bon d’entreprendre cette activité dans le souci de multiplier ses actions sociales afin de se rapprocher davantage de la population et de mettre les citoyens en confiance, précisent les intervenants au niveau de la police.

Ces jeux éducatifs, véritable symbiose entre la police et la jeunesse, remarquons-nous, sont en effet une arène où se confrontent les idées, la connaissance, le savoir, l’intelligence et non pas la trivialité et la débandade entre écoliers et écolières.

Rappelons que la troisième édition a été remportée par le collège Saint-Pierre qui s’est fait représenter à l’ouverture de la quatrième édition par un membre de la direction.

Texte et photo: Alix Laroche

Source HPN

 

Related posts

Leave a Comment