Le CONATEL veut introduire un 3ème opérateur de téléphonie mobile en Haïti pour l’exploitation du vrai 4G/LTE

Le CONATEL veut introduire un 3ème opérateur de téléphonie mobile en Haïti pour l’exploitation du vrai 4G/LTE

Constatant que les deux compagnies de téléphonie mobile déjà installées dans le pays sont incapables d’exploiter, selon les normes internationales, le vrai 4G/LTE, le Directeur Général du Conseil National des Télécommunications (CONATEL), Jean David Rodney, propose à son ministère de tutelle d’introduire sur le marché haïtien un 3ème opérateur capable d’offrir convenablement aux haïtiens les dernières technologies de ce secteur.

Dans une correspondance qu’on accuse réception ce 19 octobre au Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC), Monsieur Rodney insiste sur cette proposition puisqu’elle peut, d’après lui, permettre d’avoir le 4G avant les délais imposés par les procédures d’appel d’offres, entre autres.

Le gouvernement avait voulu voir K.O, avant ce 30 septembre, le désordre du faux 4G/LTE dans le pays. Mais, explique le CONATEL, les opérateurs prennent du temps à s’adapter aux nouvelles règles du jeu.

Le service 4G/LTE proposé jusqu’ici en Haïti est une arnaque, de l’avis des consommateurs et de l’instance régulatrice. En date du 02 juin 2016, le CONATEL avait informé que l’Etat haïtien n’a octroyé à quiconque aucune concession pour l’exploitation et la commercialisation du service de téléphonie mobile 4G. Pourtant, partout dans le pays, les affiches publicitaires pour ce service bondent les rues pour défier l’autorité de l’Etat.

HAITIZ

Related posts

Leave a Comment