PetroCaribe: Les sénateurs à la recherche d’un compromis

PetroCaribe: Les sénateurs à la recherche d’un compromis

Le report d’une séance plénière au Sénat n’est pas un évènement pour les citoyens haïtiens. Il est vrai que sous la présidence de Youri Latortue les pères conscrits étaient parvenus à honorer leurs engagements en ce qui a trait aux séances plénières.

Le sénateur Latortue n’est pas parvenu hier à convaincre ses pairs sur la nécessité de réaliser l’importante séance consacrée à l’analyse du fameux rapport de la commission anti corruption.

Le document a déjà été transmis à un juge et des anciens Premiers Ministres accusés ont nié toute responsabilités dans les conclusions de la commission sur la mauvaise gestion des fonds Pétrocaribe.

Le sénateur Latortue a indiqué qu’il était nécessaire que les groupes continuent de chercher une solution sur certains points d’ombre avant la tenue de cette séance. Plus d’une vingtaine de sénateurs étaient présents hier mais ils ont mis plus de 6 heures à rechercher vainement un accord pour favoriser la tenue de la séance.

Dans les couloirs du Parlement on apprend qu’une entente sur la fin du mandat de certains sénateurs constitue la pomme de discorde.

Le président du Sénat refuse d’aborder le dossier avec les journalistes arguant qu’une commission spéciale devra présenter prochainement son rapport. Les mandats de 10 sénateurs arrivent à expiration en janvier 2018.

Ces parlementaires exigent au préalable une clarification sur leur situation avant de permettre que le quorum soit atteint pour les séances plénière. Les sénateurs sont d’autant plus en position de force qu’il faudra dans les prochains jours tenir des séances pour la désignation des trois représentants du pouvoir législatif au Conseil Electoral Permanent (CEP).

Dans les divers dossiers l’intervention de la Présidence est indispensable pour débloquer la situation.

LLM / radio Métropole Haïti

Related posts

Leave a Comment