Petit-fils de Trujillo veut construire un mur sur la frontière

Petit-fils de Trujillo veut construire un mur sur la frontière

Obsédé, comme son grand-père, par la présence dHaïtiens sur le territoire dominicain, Luis Ramfis Trujillo Dominguez ne rate jamais une occasion pour exprimer son aversion pour les ressortissants de la nation haïtienne quils accusent de vouloir envahir son pays.

Invité dune organisation chrétienne à New-York, Luis Ramfis Trujillo Dominguez, petit-fils du dictateur Rafael Leonidas Trujillo Molina a déclaré quil construira un mur sur la frontière entre Haiti et la République Dominicaine s`il remporte les élections présidentielles prévues pour 2020.

Cette promesse a fait leffet dune bombe parmi les leaders de la diaspora dominicaine aux États-Unis, à un moment où cette idée promue par le président américain, pour son pays et le Mexique, est l`un des points les plus critiqués par les immigrants du monde entier.

Il a également promis de réformer les forces militaires afin qu’elles puissent faire face à la situation migratoire et être prêtes à assumer la défense de la souveraineté nationale

« Ce n’est pas une question de racisme et de xénophobie, cest une position qui reflète la nécessité de protéger les Dominicains, parce que nous sommes un pays éminemment pauvre et nos ressources sont limitées », a expliqué Dominguez Trujillo, qui est accompagné dans sa tournée américaine par le Dr Ismael Reyes, président du PDI et lancien général Rafael Percival Peña.

Selon les informations recueillies par Rezo Nòdwès, Luis Ramfis Domínguez Trujillo se portera candidat sous la bannière du parti PDI et de son mouvement « Esperanza Democrática ».

Rezo Nordwes

 

Related posts

Leave a Comment